Kinder Bueno Vegan

S’il y a bien un produit industriel dont le goût me revient en mémoire régulièrement, c’est le kinder bueno. Pour moi les kinder réactivent des souvenirs d’enfance. Et, depuis que je suis vegan, je dois bien admettre que leur saveur doudou, très réconfortante me manque régulièrement… Du coup, après avoir végétalisé les schokobons et remastérisé les kinder surprises sous forme de lapins de Pâques, me voilà armée d’une nouvelle recette vegan de kinder pour toujours allier plaisir des papilles et respect des animaux.

 

Pour plus de détails, retrouvez la recette en vidéo !

Recette kinder bueno vegan

Ingrédients (pour environ 8 barres)

Crème aux noisettes

100g de noisettes
60g de sucre glace
55g de beurre de cacao
100g de crème de soja

Biscuits croustillants

35g de farine
30g de fécule de maïs
15g de sucre
25g d’aquafaba (jus de cuisson de pois-chiches)
30g de margarine fondue
15g d’eau

Enrobage au chocolat

100g de chocolat au lait vegan (pour cette recette, j’ai utilisé celui en pastilles de la marque vantasticfoods )
Un carré de chocolat noir 70%

 

Recette

Crème aux noisettes

Commencez par torréfier les noisettes pendant environ 5 minutes à 180°C en faisant bien attention à ce qu’elles ne brûlent pas. Laissez-les refroidir puis enlevez les petites peaux au maximum, avant de placer les noisettes et le sucre glace dans un robot mixeur. Mixez pendant plusieurs minutes (en faisant des pauses si besoin), jusqu’à obtenir une pâte épaisse et légèrement humide.

Quand c’est le cas, faites fondre le beurre de cacao au bain-marie puis ajoutez-le avec les noisettes avant de mixer à nouveau pour émulsionner l’ensemble. La pâte devient alors beaucoup plus fluide. Enfin, ajoutez la crème de soja et mixez une dernière fois. La pâte finale aura alors un peu épaissi.

À l’aide d’un tamis, filtrez votre pâte pour en extraire les petits morceaux de noisettes restants et ainsi obtenir une crème de noisette bien lisse et onctueuse.

Versez votre crème dans un ou plusieurs moules, soit en silicone, soit recouverts de papier cuisson pour faciliter le démoulage. L’objectif final étant de pouvoir découper 32 morceaux de 2cm de largeur sur 3cm de longueur sur 1cm de hauteur, choisissez votre moule au mieux pour répondre à cette contrainte. Puis, placez-le au congélateur pendant au moins 6h.

Une fois ce temps de congélation respecté, démoulez votre pâte de noisettes délicatement. À ce stade, elle sera solide, mais toujours un peu molle et crémeuse sous les doigts donc faites attention à ne pas trop la manipuler pour éviter qu’elle ne fonde. Découpez vos petits inserts de crème de noisette et taillez leur bords sur la largeur pour leur donner la forme des inserts des kinder. Réservez de nouveau tous vos inserts au congélateur et récupérez les chutes de crème dans un bol, au réfrigérateur, on s’en resservira au moment du montage.

Biscuits croustillants

Préchauffez votre four à 180°C.

Mélangez simplement les ingrédients solides dans un cul de poule, à savoir la farine, la fécule de maïs et le sucre. Puis, ajoutez-y le margarine fondue, l’eau et l’aquafaba avant d’homogénéiser l’ensemble à l’aide d’un fouet. Vous obtenez alors une pâte qui fait un joli ruban.

Déposez l’ensemble de la pâte à biscuit sur une plaque recouverte de papier cuisson où d’un tapis en silicone puis étalez-la. Attention, c’est une étape délicate : il faut que l’épaisseur de la pâte fasse environ 2-3mm. Si elle est trop fine, vos biscuits vont se craqueler et ne se tiendront pas après cuisson. À l’inverse, si vous n’étalez pas assez la pâte, elle restera molle après cuisson et vos biscuits seront trop épais.

Enfournez 5min à 180°C puis sortez votre plaque du four. La pâte sera alors très pâle et molle, c’est normal. Il se peut aussi qu’elle ait un peu gonfler à la cuisson, attendez donc quelques instants qu’elle retombe. Puis, à l’aide d’une règle métallique (ou d’un patron que vous aurez préalablement préparé), découpez des rectangles de 12cm de long sur 2cm de large. Ils formeront les bases de vos kinder bueno.

Enfournez de nouveau vos biscuits pendant environ 10 minutes à 180°C. Surveillez bien la cuisson. Il faut qu’ils commencent à être dorés pour être bien croustillants, mais sans être brûlés ! Sortez-les et laissez-les refroidir sur la plaque.

Montage et enrobage au chocolat

Quand les éléments précédents sont prêts, faites fondre le chocolat au lait vegan au bain-marie. Vous pouvez ensuite travailler directement avec votre bain-marie à côté de vous pour que le chocolat reste bien fondu.

À l’aide d’un pinceau, badigeonnez une des faces des biscuits. Puis, mettez-les quelques minutes au congélateur pour que le chocolat se fige.

Ensuite, sur la face sans chocolat, collez quatre morceaux de pâte de noisettes en utilisant, comme une colle, la pâte restante que vous aviez conservé au réfrigérateur. Déposez-en un petit peu sur le biscuit puis venez appuyer par-dessus un morceau de pâte de noisettes congelé.
Une fois toutes vos barres prêtes, remettez-les quelques minutes au congélateur.

Vérifiez que votre chocolat est toujours bien fondu puis, badigeonnez-le sur vos barres. C’est une étape un peu fastidieuse puisque le chocolat va vite figer sur la crème de noisette bien froide, mais qu’il va aussi la réchauffer à certains endroits. Faites au mieux en essayant de réaliser une coque en chocolat qui ne soit pas trop épaisse. Puis, réservez une nouvelle fois au frais.

Enfin, si vous voulez réaliser les décors caractéristiques des kinder bueno, faites fondre un carré de chocolat bien noir au bain-marie puis, transférez le chocolat fondu dans un cornet. Vous pouvez réaliser facilement ce dernier en découpant un triangle de papier cuisson et en suivant le procédé que je vous montre dans la vidéo de la recette. Servez-vous de ce cornet pour appliquer des traits de chocolat sur vos barres en formant des zig-zag.

Attendez que le chocolat fige et, ça y est, vous pouvez déguster vos kinder ! Si vous ne les mangez pas tout de suite, conservez-les au réfrigérateur.

Recette kinder bueno vegan

Pâtissez bien et régalez-vous tout autant !

Cette recette vous plaît ? N’hésitez pas à la partager sur les réseaux sociaux et à me montrer vos réalisations avec #enquetedesaveurs ! 

Julie

Tu es un grand gourmand et tu en veux encore plus ?

Viens vite découvrir les coulisses d’En quête de saveurs en t’inscrivant à la newsletter !