Un goûter dans le monde d’Harry Potter

Tous les automnes, c’est la même rengaine. À l’approche d’Halloween et lorsque les journées deviennent de plus en plus fraîches, je n’ai qu’une envie, m’enrouler dans un plaid et regarder pour la centième fois Harry Potter !

Même si ce buffet sucré n’a rien d’effrayant, je trouve que l’univers de la sorcellerie est un thème qui se prête à merveille pour Halloween. Et puis, si vous êtes fans d’Harry Potter, que ce soit pour la fête des morts ou pour tout autre évènement, je pense que ces recettes vous inspireront.

Layer cake bieraubeurre recette Harry Potter

Le layer-cake à la bieraubeurre

Cette boisson, commandée par Ron et Hermione aux Trois Balais, m’a toujours intriguée de part sa belle couleur ambrée et sa composition originale à base de bière ou de cidre, de beurre, de caramel et de chantilly. Une association bien gourmande que j’ai eu envie de décliner sous forme d’une crème diplomate pour une texture légère en bouche. Pour rester dans des saveurs automnales, je l’ai associé avec une génoise à la butternut, grandement inspirée par la recette de gâteau à la courge de ma copine Rose Citron.

Ingrédients :

Pour la génoise
180g de chair de courge cuite à la vapeur
240g de farine
100g de sucre
50g d’huile végétale
Une cuillère à café de jus de citron
14g de levure chimique
175mL de lait végétal

Pour la crème pâtissière saveur bieraubeurre
150g de cidre
150g de crème de riz
50g + 25g de sucre blond
50g de fécule de maïs
50g de margarine
Une pincée de vanille en poudre
Une demi cuillère à café de cannelle en poudre

Pour la chantilly
Une briquette de 200g de crème végétale à monter (j’ai utilisée celle de la marque Schlagfix)

Recette :

Commencez par réaliser vos génoises. Pour cela, je vous laisse suivre les instructions données par Azilis dans sa propre recette, sur laquelle je me suis basée. J’ai simplement modifié la quantité de certains ingrédients pour obtenir une génoise plus dense et moins sucrée, plus adaptée à ce layer cake.

Pour la cuisson, diviser votre pâte en trois (soit environ 250g) et faites cuire vos génoises successivement dans un moule de 18cm de diamètre, de préférence à fond amovible, bien huilé et fariné. Enfournez pour 20 min à 180°C. Le gâteau est cuit quand il a bien doré sur le dessus et qu’une lame de couteau en ressort propre.

À la sortie du four, réservez vos génoises sur une grille, laissez refroidir totalement et réservez.

Passons maintenant à la réalisation de la crème diplomate.

Commencez par placer la briquette de crème à fouetter, un saladier et les fouets de votre batteur au congélateur pour qu’ils soient bien froids.

Puis, réalisez la crème pâtissière à la bieraubeurre.
Dans un saladier, mélangez les 50g de fécule de maïs et 25g de sucre, réservez. Préparez 150g de cidre dans un verre, puis, dans un autre récipient, pesez la crème de riz et ajoutez-y la vanille et la cannelle. Enfin, dans une casserole, déposez les 50g de sucre restant.

Commencez par faire un caramel en déposant la casserole sur feu moyen. Lorsque le sucre commence à caraméliser, mélangez très délicatement, et ce, jusqu’à ce que l’ensemble soit bien fluide et ait une belle couleur ambrée. Quand c’est le cas, ajoutez d’un seul coup la crème végétale de riz en mélangeant vigoureusement à l’aide d’un fouet. Attention, à cette étape il faut prendre garde aux projections éventuelles de caramel. Quand la texture est homogène,le caramel bien dissous, versez le cidre et mélangez jusqu’à ébullition.

Hors du feu, versez environ un tiers de ce mélange dans le récipient contenant la fécule et le sucre et fouettez vigoureusement jusqu’à dissolution complète de ces derniers. Enfin, transvasez le tout à nouveau dans la casserole, replacez-la sur feu moyen et fouettez jusqu’à ce que le mélange soit bien épais (comptez environ 1 minute à partir de la reprise de l’ébullition ).

Versez votre crème pâtissière dans un récipient et réservez au frais jusqu’à ce qu’elle soit tiède. Pendant ce temps, vous pouvez monter la chantilly.

Placez la crème à fouetter dans le saladier froid et fouettez jusqu’à obtenir une chantilly bien ferme. Quand c’est le cas, vous pouvez en prélever 100g et les déposez dans une poche à douille. Cela servira à décorer le dessus du gâteau. Réservez le reste (100g) dans le saladier et placez le tout au frais.

Lorsque votre crème pâtissière est tiède, fouettez-la pour la détendre et ajoutez-y la margarine. Mélangez jusqu’à obtenir une texture bien homogène puis réservez à nouveau au frais jusqu’à refroidissement complet de la crème.

Quand la crème pâtissière est bien froide, fouettez-la délicatement à nouveau pour la détendre puis ajoutez-y une belle cuillère à soupe de chantilly avant de mélanger l’ensemble. Puis, à l’aide d’une maryse, incorporez délicatement le reste de la chantilly dans la crème pâtissière (100g de chantilly au total).
Placez votre crème diplomate dans une poche à douille et gardez-la au réfrigérateur jusqu’au montage du layer cake.

Pour le montage, placez une de vos trois génoises sur une grille, puis à l’aide d’un pinceau, imbibez-la légèrement de cidre. Déposez ensuite sur toute sa surface, une belle couche de crème diplomate. Étalez-la pour obtenir une surface lisse avant de déposer par dessus, la deuxième génoise. Renouvelez l’opération encore deux fois, en finissant par une couche de crème diplomate. Enfin, décorez le dessus de votre layer cake à l’aide de la chantilly.

Mandragores menthe-chocolat

Les mandragores menthe-chocolat

Cette recette est définitivement ma préférée pour ce buffet ! Je me suis beaucoup amusée à essayer de retrouver le visuel des mandragores, ces créatures magiques, mi-plante mi-bébé, que l’on découvre en cours de botanique dans le premier volet de la saga. Ces petites mandragores sont donc composées d’une mousse menthe-chocolat, de biscuits broyés au cacao pour donner un effet de terre en surface, de mandragores en biscuits et de petites pousses de menthe fraîche. Pour un effet optimal, j’ai investi dans de petits pots en plastiques que j’ai trouvé en jardinerie. Vous pouvez aussi réaliser cette recette dans des pots en terre. Veillez seulement à déposer un cercle de biscuit en leur fond s’ils sont troués !

Ingrédients :

Pour 6 mandragores :
500g de mousse de chocolat
2 à 3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée
De la pâte à biscuits aux amandes (recette de mon ebook gratuit Au secours, on a un vegan à la maison, page 16)
Deux cuillère à café de cacao en poudre
6 branches de menthe fraîche

Recette :

Commencez par réaliser la mousse de chocolat en suivant ma recette. Ajoutez simplement 2-3 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée avant de la fouetter.

Quand la mousse est montée, répartisez-la directement dans vos petits pots et réservez-les au frais.

Suivez les instructions données dans mon ebook pour réaliser la pâte à biscuits. Puis, formez des petites boules légèrement allongées pour créer le corps des mandragores. À l’aide de la pointe d’un couteau, creusez les yeux et la bouche. Puis, faites des petits boudins de pâte pour réaliser les bras de vos créatures. Ne vous inquiétez-pas, les mandragores ne sont pas très esthétiques donc pas besoin d’un résultat parfait. Enfin, pensez à réaliser un trou au sommet du crâne de vos petits montres pour y insérer, après cuisson, les tiges de menthe.

Faites-les cuire sur une plaque à 180°C. Comptez environ 15 minutes de cuisson pour les corps et 6 minutes pour les bras. À la sortie du four, assurez-vous que les trous pour insérer la menthe sont toujours bien formés, puis, laissez refroidir avant de passer au montage.

Dans la pâte à biscuit restante, ajoutez deux cuillères à café de cacao. Puis, étalez la pâte sur une plaque et enfournez pour 10 minutes à 180°C. Laissez refroidir avant de découper grossièrement le biscuit et de le mixer.

Pour le montage, saupoudrez le dessus des petits pots ( contenants déjà la mousse chocolat-menthe ) avec le biscuit au cacao mixé. Ensuite, posez une mandragore et ses deux bras à la surface et ajoutez-lui une branche de menthe au sommet du crâne. Vos petits monstres sont prêts pour la dégustation !

Vifs d'or aux cacahuètes

Vifs d’or aux cacahuètes

Pour finir ce goûter spécial Harry Potter, quoi de plus emblématique que des vifs d’Or ? Pour l’occasion, ces balles caractéristiques du Quidditch se parent d’une jolie couleur dorée grâce à un coeur au praliné de cacahuètes et à des ailes en fils de caramel.

Ingrédients :

Pour une dizaine de Vifs d’Or :
100g de cacahuètes grillées non salées
100g + 40g de sucre
100g de pétales de maïs soufflés
25g de beurre de cacao

Recette :

Dans une poêle sur feu moyen, versez les cacahuètes et les 100g de sucre. Attendez que le sucre caramélise. Quand il prend une jolie couleur bien dorée, versez-le sur une plaque recouverte de papier sulfurisée et laissez refroidir complètement.

Cassez des morceaux de caramel aux cacahuètes et placez-les dans un robot mixeur ou un blender puissant et mixez, en faisant des pauses, jusqu’à obtenir un praliné bien crémeux.

Mixez ensuite les pétales de maïs soufflés et faites fondre le beurre de cacao sur feu doux.

Enfin, mélangez le praliné, les pétales de maïs soufflés et le beurre de cacao avec les doigts jusqu’à obtenir une texture homogène. Placez ce mélange au frais pendant 30 minutes, puis, toujours à la main, formez des boules de pâtes.

Pour réaliser les ailes des Vifs d’Or, faites un caramel avec les 40g de sucre restants puis, à l’aide d’une fourchette, formez des fils d’anges en étirant le caramel petit à petit, comme montré dans cette vidéo. Enfin, à l’aide de vos mains, repliez les fils sur eux-mêmes pour former comme des petites boucles pour créer les ailes des Vifs d’Or.

Terminez en faisant des petits trous à deux extrémités opposées de la boule de praliné et insérez-y une aile en caramel. Servez rapidement pour éviter que le caramel devienne humide.

J’espère que ce goûter magique vous séduira et que vous passerez un délicieux Halloween dans le monde des sorciers !

 

Pâtissez bien et régalez-vous tout autant !

Cette recette vous plaît ? N’hésitez pas à la partager sur les réseaux sociaux et à me montrer vos réalisations avec #enquetedesaveurs ! 

Julie

Tu es un grand gourmand et tu en veux encore plus ?

Viens vite découvrir les coulisses d’En quête de saveurs en t’inscrivant à la newsletter !